GT Jeux

Intelligence Artificielle des Jeux


Activités du GT


Responsables

Description

L’objectif du groupe de travail « IA des jeux » (ou GT Jeux) est d’organiser l’animation scientifique dans ce domaine théorique et applicatif en pleine effervescence. Ces dernières années, on peut voir à travers le monde une communauté grandissante dans l’IA des jeux autour de conférences internationales telles que AIIDE et CIG et des journaux tels que TCIAIG. En France, de plus en plus de chercheurs en font leur axe principal ou secondaire mais la communauté reste balbutiante. Ce groupe de travail vise à structurer la communauté française en Game AI, à mieux nous connaître entre nous, à nous donner de la visibilité en France et en Europe, à faciliter les interactions et réfléchir aux nouveaux enjeux qui nous attendent dans ce domaine.

Certains enjeux sont déjà clairs aujourd’hui : il s’agit d’utiliser les jeux comme environnement de tests pour des méthodes d’IA avant de les appliquer à divers domaines. Les jeux constituent en effet un environnement contrôlable, aux règles simples, aux interactions limitées, mais sont toutefois assez riches et complexes pour apporter leur lot de questions et problèmes scientifiquement pertinents.

Parallèlement, il ne faut pas oublie que l’industrie du jeu est une réelle industrie, avec ses attentes et ses besoins. Ce GT a aussi à vocation d’aider les chercheurs souhaitant appliquer leur recherche dans cette industrie et mutualiser nos contacts industriels, afin de permettre des collaborations industrielles mais aussi pour faciliter l’accès aux données intrinsèques aux jeux et/ou à leur IA.

Ce groupe est transversal à toutes les thématiques du préGDR IA, faisant intervenir par exemple des chercheurs en data mining où l’enjeu est d’extraire, de découvrir des connaissances à partir de données de jeux, avec différentes finalités comme l’aide au joueur ou plus classiquement la conception de meilleures IA, des chercheurs en planification, notamment d’actions afin de contrôler le comportement de personnages de jeux, des chercheurs en programmation par contraintes pour répondre aux problèmes de satisfaction et d’optimisation combinatoire que l’on retrouve dans les jeux, des chercheurs en logique, notamment de logique linéaire pour la génération de dialogue et narration cohérents avec un univers, un contexte, des chercheurs en programmation bayésienne pour comprendre l’état d’un environnement dynamique et prendre une décision, notamment en conjuguant avec l’incertitude inhérente au caractère incomplet de l’information qu’à le joueur sur l’état du jeu, …

Actuellement, le groupe est composé d’une trentaine de membres. Nous invitons les personnes intéressées par ce groupe à demander à l’un de ses responsables une invitation pour participer aux discussions qui ont lieu sur iadesjeux.slack.com.